Déchets Biterrois: Y-a-t’il un pilote dans l’avion?

Les médias en parle:

France Bleu Hérault:

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/agglo-beziers-au-secours-monsieur-le-president-1557307873

France 3 région:

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/herault/herault-decharge-montimas-pres-beziers-trouble-toujours-quietude-riverains-1670115.html

Lundi 20/05/19 France 3 national venu pour réaliser un reportage sur le problème des odeurs de la décharge a sollicité une interview avec Mr Lacas.   Cette interview s’est déroulé sur la décharge avec également Midi libre invité pour l’occasion.

L’interview de Mr Lacas dans  Midi libre a immédiatement fait réagir. 

https://www.midilibre.fr/2019/05/21/la-decharge-a-beziers-pourrit-la-vie-des-riverains-quelles-solutions,8211470.php

photo Lacas Midi libre.JPG

lacas urbanisme
Que de mensonges !…, voir les commentaires

Voir les commentaires: commentaires suite interwiews de Mr  Lacas le 20 mai 2019

Si il n’y avait que trois habitations en 1965 selon Mr Lacas, comment expliquer la construction de l’école Suchon en 1931 à Montimas et de cette plaque apposée à l’école en 1933 (ci dessous). Cette école est toujours en activité avec 80 élèves sous le noms de Calandreta Lo Garric.

photo plaque école suchon.jpg
23 Juillet 1933. Les habitants de MONTIMAS en reconnaissance et à la mémoire d’Emile SUCHON Maire promoteur du projet de la construction de cette Ecole.

 

historique décharge  d'aprés l'association.JPG
Extrait de la réponse du comité de décence des Hauts de Badones Montimas suite à l’article de midi libre

CDHBM et collectif DASM 260519, réaction aux propos de M.Lacas (Midi Libre 210519

 

Ce blog n’a rien de politique mais comment faire?  Lorsqu’on se retrouve face à un Etat qui cautionne les infractions (enfouissement illégaux depuis 4 ans, non maîtrise des odeurs de la décharge depuis 2 ans, etc….) et   un président d’agglomération à ce point perdu… multipliant les erreurs, les mensonges et qui minimise les risques. Face aux risques, voir la lettre envoyée à Mr Lacas (ci dessous) d’un médecin retraité du quartier.

Lettre Dr Denis SIMORRE 08/05/19 (copie sans adresse ni signature)

dr Simmore
Extrait de la lettre

Face aux risques on nous répond : il y a Atmo Occitanie qui surveille depuis le 15/04/19 et qui donnera son rapport en septembre 2019 (Hourra!!! les problèmes ont démarré en septembre 2017, 2 ans plus tard nous aurons des résultats…).

Nous sommes ravis que Atmo Occitanie surveille enfin l’air autour de la décharge. Mais sincèrement, ils arrivent tardivement:

  • bien après l’arrêt d’apport de déchets putrescibles mis en place depuis le 01/01/19
  • après de multiples travaux (terrassement pour captage des biogaz, nouvelles torchères, etc….).
  • après une grosse période de sécheresse qui limite la méthanisation contrairement à début 2018 ou il y avait beaucoup plu ce qui avait fortement activé la méthanisation en plein air. Qu’en sera t’il lors du retour de grosses pluies (épisode cévenol) ?

Alors nous ne saurons jamais ce que nous avons  respiré de septembre 2017 à avril 2019, mais une chose est sûre il s’agissait de gaz irritatifs !! et cela continue……

 

Nous continuons d’ interpeller:

Suite à notre entrevue avec notre députée Emmanuelle Ménard le 29/04/2019, cette dernière a à nouveau remis un courrier à Mr le ministre François de Rugy (ministre de l’écologie) accompagné du rapport que nous lui avions remis.

Lettre de Rugy Montimas 9 mai 2019

rapport mme simmore

rapport du 29 avril 2019 remis à notre député

 

Politique des déchets Biterrois, coûteuse et incompréhensible à long terme.

Jusqu’à présent les déchets étaient gérés au niveau départemental, à présent cela se passe au niveau régional. L’agglo a donc été sollicité pour donner son avis pour la mise en place du nouveau plan régional de prévention et de gestion des déchets non dangereux (PRPDNG).

Le 13/12/2018 le conseil communautaire s’est réunis pour délibérer au sujet de ce nouveau plan et le conseil communautaire l’adopte  à l’unanimité.

CABM RAA2018-n°8, délib.315 131218 avis sur PRPGDND (scan)

Mais un avis de l’agglo, nous choque:

plan région Valorbi.JPG

Bien que l’agglo  soit parfaitement au courant des problèmes rencontrés par VALORBI mais également des problème d’odeurs de l ‘ISDND (une manifestation ayant eu lieu le 01/12/18 pour les dénoncer), il semble qu’elle n’avertit absolument pas la région de l’inefficacité de son système. Au contraire elle le vante « notre agglomération, précurseur avec l’unité Valorbi entend contribuer et poursuivre….. ».  Mais c’est scandaleux, c’est une honte qui conduit l’agglo vers une impasse.

plan régional retour au sol.JPG

Le nouveau plan encourage un retour au sol de la matière organique, d’autres communautés d’agglomérations anticipent et mettent en place le tri à la source des putrescibles (comme le SICTOM de Pézénas ou autre).

Voir l’exemple de Rodez:

https://www.centrepresseaveyron.fr/amp/2019/05/20/rodez-le-compostage-des-biodechets-bientot-generalise,8211107.php

Et notre agglo que fait-elle ?

Elle se prépare à dépenser encore des millions d’euros d’argent public dans des tunnels de stabilisation (de compostage) de la matière organique en vue de pouvoir continuer à l’enfouir en décharge, car avec VALORBI, les composts seront toujours de mauvaise qualité. Cela n’améliorera en rien sa capacité à mieux valoriser.

Pour rappel l’agglo à fait fermer le SITOM du Littoral qui valorisait à 50% au profit de VALORBI qui valorise à 3%. Dans ces conditions, vous comprenez que compte tenue des quantités de déchets à enfouir, l’agglo ne peut pas se permettre de fermer la décharge de St-Jean-de-Libron, tout son mauvais système repose sur cette décharge et l’Etat ferme les yeux sur les infractions…

A quelle moment l’agglo se décidera-t’elle à gérer écologiquement les ordures ménagères?

A l’évidence il faudra attendre les prochaines élections ou que l’Etat se réveille enfin et face appliquer la loi.

 

A noter qu’une requête en référé liberté produit par le comité de défense des hauts de Badonnes Montimas est bloqué par le conseil d’Etat depuis 1 mois. Les plus hautes instances de l’Etat seraient elles-également complices de tout cela ? Nous n’osons pas l’imaginer car cela serait anti-constitutionnel, mais ce délais pose question.

TA montpellier 29 avril 2019 anonyme

 

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s